Conseils pour préparer les concours ACCÈS

Concours ACCES

De nombreuses personnes se préparent et se munissent des bagages nécessaires avant de pouvoir affronter le monde professionnel. C’est la principale raison qui fait que l’on passe une partie de sa jeunesse à acquérir les connaissances et le niveau requis pour un poste ou un titre visé. Un des meilleurs moyens pour atteindre ce genre d’objectif est de poursuivre ses études, en intégrant un établissement d’enseignement supérieur. Le parcours commence en premier lieu avec l’obtention du Bac, pour ensuite postuler avec un concours afin d’intégrer l’école souhaitée. Un défi à relever obligatoirement si l’on veut accéder à l’étape suivante. Pour avoir les moyens de faire face aux autres candidats, une phase de préparation rigoureuse est primordiale, le cas avec le concours acces.

Ce qu’il faut savoir sur le concours ACCÈS

Si un jour vous souhaitez intégrer une de ces 3 écoles de commerce : l’ESDES, l’ESSCA et l’IÉSEG, vous devez passer par le concours acces. Cette étape est la représentation de plus de 20 années de collaboration entre ces établissements. Une rude compétition de plus en plus sélective, car selon les statistiques, seuls 20% des participants vont parvenir à incorporer une de ces écoles. Ce qui fait que parmi les 5500 étudiants environ qui postulent chaque année, 1100 candidats auront la chance d’être élus pour la suite. Il est à noter qu’en 2010, exceptionnellement, plus de 7000 postulants se sont inscrits à cette épreuve. Un fait qui ne fait que souligner la nécessité d’une excellente préparation pour avoir toutes ses chances. Un ordre de classement concernant ces établissements existe, tout comme le nombre de places proposées ainsi que d’autres informations à connaitre avant de se lancer. Cliquez ici pour en savoir plus.

Soyez prêt dès le début de la classe de Terminale

Pour réaliser l’ampleur et la difficulté du combat que vous allez mener, il est nécessaire de revoir les chiffres encore une fois. Les candidats qui vont postuler aux concours acces et sesame seront constitués de 10 000 élèves en totalité, pour environ 3500 places disponibles, réparties dans une dizaine d’écoles de commerces. Ce qui veut dire que seuls les noms de 30% des postulants auront la chance de figurer sur la liste des admissions. Vous devez donc anticiper les épreuves, en étant prêt dès le commencement de la Terminale. Une stratégie qui a fait ses preuves depuis de nombreuses années, concentrer ses efforts sur les matières importantes comme les mathématiques et viser les meilleurs résultats possibles. En effet, ces genres de domaines sont ce qu’on appelle des « matières à fort coefficient ». Partagez et bénéficiez du savoir de vos collègues, suivez des cours particuliers en cas de besoin. Réussir à atteindre cet objectif permet de s’assurer une excellente moyenne à l’examen du Bac, mais aussi aux divers concours. Cependant, attention à ne pas délaisser les autres épreuves pour autant.

Ne négligez pas les matières littéraires

Sans surprise et en toute logique, la majorité des épreuves du concours acces se déroulera dans la langue française. Un fait constaté depuis un certain moment, les correcteurs remarquent de plus en plus d’erreurs liées à l’orthographe, au vocabulaire, à la conjugaison ou encore de grammaire sur les copies des candidats chaque année. Ce qui, à la longue devient vite agaçant. Un aspect pratiquement simple qui peut faire la différence : faites attention aux fautes de français ! Concernant la langue anglaise, une épreuve divisée en 2 parties est incluse dans le concours. Il est donc primordial de maitriser cette dernière pour garantir le résultat final. De plus, certaines écoles privilégient cette matière en lui affectant un coefficient élevé, donc renseignez-vous. Vous devez aussi intégrer à la perfection les consignes avant le jour J, comme la façon de répondre aux QCM par exemple, ou encore la limite sur le nombre de mots à utiliser pour la synthèse.

La préparation en condition réelle

Le concours que vous allez faire sera divisé en 4 parties distinctes : une épreuve de synthèse de 3 h, un raisonnement logique et mathématique de 2 h 30, une ouverture culturelle de 45 min et une épreuve d’anglais de 45 min. Ce qu’il faut retenir, comme la plupart des épreuves de ce genre de concours, c’est que le temps à votre disposition est limité. Réviser les différentes matières constitue déjà une étape vers la victoire, mais ce n’est en aucun cas suffisant. Pour rappel, une bonne gestion de votre temps reste essentielle pour réussir correctement la totalité des épreuves. C’est pour cette raison qu’il existe des exemplaires d’anciennes sujets, avec des corrigés, et même des sortes de stages de préparation. En vous mettant en condition, chronomètre en main, vous pouvez avoir une idée de qui va vous tombez dessus. Afin d’être prêt tant physiquement que mentalement le jour J, passer par cette étape au moins une fois est nécessaire, pour choisir la stratégie à adopter. Une technique que de nombreux participants pratiquent lors des épreuves, par exemple, est de ne pas s’attarder sur les QCM complexes, mais d’effectuer les plus faciles rapidement. Tout cela dans le but de répondre correctement à un maximum de questions, et de s’accorder le temps de revenir sur les autres vers la fin si possible.

Pourquoi rejoindre le programme MSc Digital Expertise for Marketing
Pourquoi faire un cursus en alternance en école de commerce ?